Le développement de l’île de La Réunion et la proximité directe des animaux en font un site unique à l’échelle mondiale. En comparaison aux autres lieux dans le monde, l’observation des cétacés bénéficie d’une accessibilité exceptionnelle, d’autant que les règles à respecter sont aussi parmi les plus permissives, notamment concernant le nombre d’observateurs, le temps d’observation et l’observation sous-marine des animaux. 

L’observation durable dans le respect des animaux passe d’abord et avant tout par l’adoption de standards élevés dans les pratiques. L’ensemble des mesures identifiées ici visent à améliorer le niveau d’exigence dans la qualité des pratiques. Les outils d’encadrement et de contrôle (arrêtés, charte, label, équipe Quiétude, services assermentés) doivent être le reflet de ce niveau d’exigence. L’impact environnemental potentiel de cette activité impose au territoire d’adopter des principes généraux de la pratique à hauteur des enjeux qui nous font face, avec l’implication de tous afin de faire de La Réunion, une destination modèle au niveau international.

Etat d'avancement
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *