Quiétude des tortues

Deux espèces de tortues marines fréquentent régulièrement les côtes : la tortue verte (Chelonia mydas) et la tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata). 

Elles y trouvent des habitats propices à leur développement et à leur alimentation entre 0 et 50 m de profondeur.

La Réunion était historiquement un important site de reproduction. La pression de pêche, l’accroissement démographique et les aménagements littoraux ont conduit à un abandon de l’île par les femelles reproductrices dans le courant du XXème siècle.Aujourd’hui, des pontes et des accouplements sont à nouveau observés au cours desquels les tortues sont particulièrement vulnérables.

Les menaces principales actuelles

Dérangement dans le lagon

Fiches techniques