Des plages pour les tortues marines

Des plages pour les tortues marines

Objectifs du Projet

Généraux

  • Accroitre le linéaire favorable à la ponte de tortues marines à La Réunion.

  • Accroitre le nombre de ponte des tortues marines à La Réunion.

Spécifiques

  • Remplacer les espèces invasives par des espèces indigènes ou endémiques attractives pour les tortues marines.

  • Réduire les nuisances pour la ponte des tortues marines : les pollutions lumineuse et sonore, déchets, érosion côtière etc...

  • Réaliser des actions de sensibilisation et de communication auprès du grand public, des scolaires et des institutions.

  • Valoriser le littoral et ses usages afin de sensibiliser les réunionnais à la préservation durable de leur milieu naturel

  • Contribuer à pérenniser le réseau d’acteurs et les synergies partenariales pour un aménagement durable et concerté du littoral réunionnais.

Induits

  • Promouvoir et préserver des espèces végétales patrimoniales.

  • Lutter contre les Espèces Exotiques Envahissantes (EEE).

  • Limiter l’érosion des plages et la pollution plastique

  • Rehabiliter un environnement favorable à l'ensemble de l'écosystème côtier réunionnais : oiseaux marins, récif corallien etc...

Comment le Projet est-il financé ?

Le projet est financé entre 2019 et 2021 par deux subventions principales provenant de l’Union européenne, la DEAL Réunion, le Conseil Régional de La Réunion et EDF Réunion.

Il bénéficie d’autres partenaires financiers complémentaires : Mairie de Saint Paul, Rotary Club, Vinci et Univet Nature. 

A qui s'adresse le Projet ?

Le grand public

À travers des ateliers participatifs de production, de plantation, de lutte contre les Espèces Exotiques Envahissantes (EEE), de collecte de déchets, de mesure de pollution lumineuse et de suivi de la ponte des tortues marines à La Réunion.

Les scolaires

À travers des ateliers participatifs de production, de plantation, de collecte de déchets et la diffusion de supports pédagogiques sur les thèmes de : la tortue marine, la végétation littorale, la pollution lumineuse, la pollution plastique et l’érosion des plages.

La communauté scientifique

À travers l’approfondissement des connaissances sur le suivi du trait de côte, , l’évaluation de la pollution lumineuse et plastiqueet la végétation littorale ; en partenariat avec les bureaux d’études, les associations scientifiques, les établissements publics.

Collectivités, administrations et gestionnaires

À travers la production d’outils d’aide à la décision pour les politiques d’aménagements et de gestion du littoral (guide d’aménagements, panneaux de sites, mallette pédagogique, flyers de sensibilisation, itinéraires de plantation, etc…)

À quelles attentes répond cette mesure ?

Le Plan National d’Actions (PNA) tortues marines pour les territoires français du sud-ouest de l’Océan Indien (SOOI), valable sur une durée de 5 ans (2015-2020) et coordonné par la DEAL, fixe la stratégie à mettre en œuvre pour la conservation des populations d’espèces de tortues marines visées, et en décline les actions nécessaires.

A La Réunion, il répond aux enjeux et besoins identifiés à l’échelle locale, en s’inscrivant dans la continuité des programmes existants et en proposant des actions nouvelles nécessaires pour permettre la conservation des populations de tortues marines dans l’archipel des Mascareignes et plus largement dans toute la sous-région SOOI.

Ce plan d’actions prévoit en Objectif Spécifique 3 « Protéger et restaurer les habitats prioritaires des tortues marines » un objectif opérationnel 3.2 « Conserver et restaurer les plages de ponte des tortues marines » qui se décline en actions parmi lesquelles l’action 3.2.2 « Réhabiliter les plages de ponte ». La MCM03 correspond donc à la mise en œuvre de cet objectif opérationnel du PNA.

Le Centre d’Etude et de Découverte des Tortues Marines (CEDTM) s’est vu confier le 15 décembre 2016 par la Région Réunion la mise en œuvre de la Mesure de Compensation Marine de l’opération Nouvelle Route du Littoral « Restauration des plages de ponte de tortues marines à La Réunion » (MCM03). Par cette mesure qui s’inscrit directement dans l’action 3.2.2 du PNA, la Région Réunion se positionne en faveur d’une restauration du role fonctionnel des plages pour la ponte des tortues marines.

Comment se décline le projet ?

MCM03

Mesure Compensatoire
Marine 03

  • Durée

    3 ans (2017 - 2020)

  • Financement

    Région Réunion, DEAL et Union Européenne via l'opération Nouvelle Route du Littoral (NRL)

  • Objectif

    Mettre en œuvre l’action 3.2.2 du Plan National d’Actions tortues marines pour les territoires français du sud-ouest de l’Océan Indien (SOOI) sur les plages de : Cap Champagne (Saint-Paul), Souris chaude (Trois-Bassins), cimetière de Saint-Leu et Ravine Mula (commune d’Étang Salé).

VELOUTIER

Valorisation des Espaces Littoraux de l’Ouest réunionnais pour la ponte des Tortues marines : Impliquer, Éduquer, Réhabiliter.

  • Durée

    2 ans (2020 - 2022)

  • Financement

    Union Européenne, Région Réunion et DEAL via les Fonds Européen de Développement Régional (FEDER)

  • Objectif

    Mettre en œuvre un ensemble d’actions concrètes de conservation sur deux plages de l’ouest réunionnais : la plage de Cap Champagne (Saint-Paul) et la plage de cimetière de Saint-Leu (Saint-Leu).

AMÈN'TORTUE

Aménagement des Espaces Naturels littoraux pour le retour en ponte des TORTUEs marines.

  • Durée

    1 ans (2020)

  • Financement

    EDF Réunion via le Plan d'Accompagnement de la Liaison Electrique de l'Ouest (PAP LEO)

  • Objectif

    Mettre en œuvre un ensemble d’actions concrètes de conservation sur deux plages de l’ouest réunionnais : la plage de la Souris Chaude (Trois-Bassins) et la plage de la Ravine Mulla (L’Etang-Salé).