PRUDENCE : Contacts répétés entre baleine(s) et baigneurs

UPDATE : Plus d’information (vidéos et photos) dans ce document : Télécharger

Nous avons eu de nombreux témoignages ces derniers jours provenant de différentes sources qui nous relatent une (ou des) baleine(s) allant régulièrement au contact des baigneurs. Notre équipe a directement observé un contact, a priori avec l’animal en question, sans compter les évènements qui n’ont pas été portés à notre connaissance. Ces comportements évoqués sont relativement inhabituels et imposent la prudence.

D’après les éléments dont nous disposons à ce jour, ces contacts :
-auraient concerné un nageur des groupes lors de mises à l’eau différentes
-auraient eu lieu à plusieurs jours d’intervalle depuis au moins 10 jours
-auraient eu lieu vers Boucan Canot, vers Saint-Leu et vers la passe de l’Hermitage
-seraient surtout des contacts avec la caudale de l’animal
-seraient surtout associés à un seul animal identifiable à une marque sur sa caudale (Photo à venir).

En cette période de saison des baleines remplie de beaux spectacles mais aussi d’une forte présence sur et dans l’eau, le CEDTM souhaitait partager cette information et inciter chacun, habitué ou non de l’observation des baleines, à adopter la plus grande prudence en cas de mises à l’eau.

Aussi pour rappel, les recommandations primordiales en cas de mise à l’eau sont :
– Pas de mise à l’eau si les baleines sont « actives »
– Pas de mise à l’eau si plus de 3 bateaux dans la zone d’observation
– Rester groupés dans l’eau, calmes et passifs
– Conserver des distances avec l’animal
et l’ensemble des recommandations de la charte d’approche que vous retrouverez en pièce jointe.

N’hésitez pas à transmettre l’information autour de vous et à nous partager vos retours.

Bonnes observations à tous !

One comment

  1. Groupés et passifs dans l’eau marche bien avec elle, mais quand elle vient près des nageurs une ou deux fois, il vaut mieux la quitter. Sinon elle revient et nous fait comprendre clairement qu’il faut partir. Elle ne nous a pas touché, puisque nous étions statique, mais nous a poussé avec le courant généré par sa caudale. C’est une baleine à éviter, même si elle reste volontiers à la cote près du port de St Gilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *