Réglementation nationale sur l’approche, donne ton avis !

L’information était presque passée inaperçue mais la consultation publique pour un projet d’arrêté national régissant les règles de protection et d’observation des mammifères marins est en ligne jusqu’au 27 octobre 2019 :

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-d-arrete-portant-modification-de-l-article-a2043.html

L’arrêté ministériel du 1er juillet 2011 encadre les modalités de protection des mammifères marins en France et en Outre-mer. C’est cet arrêté qui évolue comme le prévoyait le Plan Biodiversité en 2018.

L’arrêté existant stipule notamment que « (…) sont interdits (…) la destruction, la mutilation, la capture ou l’enlèvement intentionnels incluant les prélèvements biologiques, la perturbation intentionnelle, la poursuite ou le harcèlement des animaux dans le milieu naturel.”

Une des évolutions proposées est l’adoption d’une distance minimale d’approche des cétacés d’au moins 100 mètres dans les parcs nationaux, les parcs naturels marins et les sanctuaires pour les mammifères marins des aires marines protégées Pelagos (Méditerranée) et Agoa (Antilles). A ce stade, la Réserve Naturelle Marine de La Réunion ne serait donc pas concernée par cette limitation de distance.

A La Réunion, les cétacés le plus souvent observés sont la baleine à bosse, les dauphins à long bec, le grand dauphin de l’indopacifique et le grand dauphin. Leur observation est réglementée par l’arrêté préfectoral du 12 juin 2019 fixant les conditions d’approche :

http://www.reunion.gouv.fr/IMG/pdf/arrete_du_12.06.19.pdf

Une charte rappelle également les préconisations, et l’équipe Quiétude de l’association CEDTM* sensibilise aux bonnes pratiques de l’observation des cétacés.

N’hésitez pas à donner votre avis sur le projet d’évolution de l’arrêté ministériel, et à consulter les règles qui s’appliquent à La Réunion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *